IN WAVES
de Samy Thiébault

Sortie de l’album prévue pour le 11 Octobre 2024

Line up

Marine Thibault : Flutes / Séquenceurs et Dj Set 
Arnaud Dolmen
: Batterie
Léonardo Montana : Piano
Damien Varaillon : Contrebasse
Samy Thiebault : Saxophone ténor, soprano, flûtes et compositions

Samy Thiébault au sommet de la vague ! Après « Caribbean Stories », « Symphonic Tales » et « Awé ! », le ténor dévoile son nouveau single « In Waves » et annonce son dixième album pour octobre 2024.

Saxophoniste parmi les plus singuliers du jazz français, Samy Thiébault nous entraîne au cœur de la vague, guidé par sa passion du surf et son amour de l’océan. Parti à la rencontre des peuples de l’eau, en Guadeloupe, aux Fidji et dans le Pacifique Sud, Thiébault revient avec une œuvre grandiose maniant l’élévation, le fantastique et l’allégorie. Enregistré en six points du globe lors d’une tournée entre Cayenne, Jakarta et Manille, « In Waves » est la vision d’un artiste accompli, explorateur curieux de sons, de nature et d’humanisme. Un disque monde où cet admirateur de John Coltrane et Pharoah Sanders semble porté par la vague, cette force puissante et infinie.

« Je suis surfeur depuis toujours ». C’est en 2016 lors d’un concert à Bali que Samy Thiébault reconnecte avec sa passion. « Je n’avais pas surfé depuis longtemps car la musique avait pris la place », confie le natif de Côte d’Ivoire. « Lorsque je suis entré dans la vague, ça m’a fait comme un shoot. C’est devenu nécessaire ». Alors qu’il traverse une zone de turbulences, Samy tombe sur « In Waves », le roman graphique d’AJ Dungo, une histoire de deuil et de résilience dans l’écume d’une jeune surfeuse. Pour le ténor, qui a grandi en France les pieds dans l’Atlantique, c’est la preuve qu’il y a moyen de « mettre en art » son attachement à l’océan et trouver des connections plus profondes, spirituelles ou sociales.

C’est le début d’un travail au long cours, ténor et micros en bandoulière, à la rencontre de ces hommes, ces femmes et de leurs musiques, peuples qui entretiennent encore de nos jours un rapport presque magique à l’Océan.

« In Waves », le premier single éponyme de l’album, embrasse tout ce qu’a voulu Samy Thiébault. Entraîné par un groupe qu’il décrit comme son meilleur à ce jour (Marine Thibault : programmation, platines & flûte, Léonardo Montana : piano & claviers, Arnaud Dolmen : batterie et Damien Varaillon : contrebasse) le ténor s’apprête à se jeter à l’eau. La première chose que l’on entend est le bouillonnement tranquille et continu des vagues. Sable fin blanchi par le soleil, nature sauvage d’un vert profond, eau turquoise et traits d’écume : nous sommes sur une île du Pacifique Sud, mais nous pourrions être partout où l’humain vit en communion avec l’océan. La flûte plante le décor, le rythme gonfle dans un mouvement de houle, les cymbales comme des brisants. Essayez de trouver son centre de gravité, vous n’y arriverez pas : il est flottant, mouvant, porté par le courant. Le saxophone s’y plonge. Au cœur de la vague, l’esprit vagabonde.

C’est à Cayenne que Samy a croisé Armelle Cippe et ses chœurs. Cippe et sa voix tellement vraie. Il a aussi appelé Cynthia Abraham. D’origine guadeloupéenne, elle est capable de naviguer d’une langue à l’autre et les faire siennes. Ce qu’elles chantent ? « Na pua ri ki te va ka ». « C’est du Polynésien qui veut dire ceci est mon bateau », explique Samy. « Une phrase rituelle que prononcent certains peuples premiers du Pacifique Sud avant d’entrer dans l’océan pour lui demander protection : protection de leur pirogue et, ce faisant, que l’océan lui-même leur serve d’embarcation. Certains surfeurs ont également adopté l’expression ». Ça y est, nous y sommes. C’est là que surgit le puissant vibrato de François Ladrezeau, prêcheur et capitaine, gardien incontesté du Ka de Guadeloupe, presque divinité : « A moi donné grand l’océan » ! C’est lui qui, dans un souffle, lance Samy au sommet de la vague. Solo de ténor sur une crête, aux graves profonds et aux multiples virages.

« Lorsque tu vas à l’océan, tu touches la limite entre l’humain et la nature. Il y a une sorte d’oubli de soi, d’abandon total ».

La couleur de la mer a changé. L’embarcation se perd dans l’infini de l’horizon. En mode Majeur, l’Océan bienveillant prendra soin de notre équipage. La suite du voyage ? Vous la découvrirez sur l’album « In Waves » de Samy Thiébault, sortie le 11 Octobre sur le label Gaya Music.

Découvrez le clip « In Waves »
réalisé par Anoucheh Khanbabaï

IN WAVES en vidéo

Voir la vidéo

In Waves » c’est aussi un clip, tourné dans les sept mers !

Discover Financial Freedom - Charter Oak Credit Union